Romans/Romans Chick-Lit

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

Le-premier-jour-du-reste-de-ma-vie_9934Le premier jour du reste de ma vie : l’histoire

Marie avait une vie plan-plan, deux filles, pas de boulot et un Jules qui se tapait toute la région pendant qu’elle écoutait Jean-Jacques Goldman chanter « Elle attend » en tricotant, mais ça, c’était avant. Avant que Marie décide de tout larguer : son mari et les amarres pour partir faire une croisière « Tour du monde en solitaire » pendant trois mois. Sur le paquebot luxueux qui l’emmène vers sa nouvelle vie, Marie rencontrera Camille, banquière blogueuse dont le projet est de « faire le tour du monde en 80 mecs » et Anne, qui vient soigner son coeur brisé : son compagnon l’a quittée après plusieurs décennies de vie commune. Au cours de ce beau voyage, Marie ne trouvera pas la solitude qu’elle recherche, mais l’amitié et peut-être même, en cherchant bien, l’amour.

Le premier jour du reste de ma vie : mon avis

J’étais bien contente de trouver dans ma boîte aux lettres le premier roman de Virginie Grimaldi et sa couverture ensoleillée, même si en ce moment, j’ai pas trop le temps de lire. Je viens de déménager et je suis supposée faire plein de trucs plus ou moins intéressants, ceci dit, j’ai lancé la préparation de mon dej knackis-raviolis-ketchup (les knackis-raviolis-ketchup requièrent une préparation de 3 minutes trentes : 3 minutes dans l’eau bouillante, vingt secondes de passoire et dix secondes pour extirper les dernières gouttes du tube de Ketchup quasiment terminé) et je me suis dit « tiens, je vais lire quelques pages ». J’ai lu quelques pages et même un peu plus, je me suis laissée embarquer sur la croisière. Je suis partie à Los Angeles, aux îles Fidjis, à Barcelone et en Egypte et j’ai oublié mes raviolis. C’est très embêtant, me direz-vous, car les knackis-raviolis-ketchup c’est exquis chaud, mais moins bon froid et collés à la passoire… Heureusement que c’était pour la bonne cause.

La force du roman de Virginie, ce sont les personnages. En général, la femme de 40 ans cocue dans ce genre d’histoire est toujours une gourdasse, ce n’est pas le cas de Marie. Sympa sans être poire, on s’attache beaucoup à elle. L’autre personnage génial, c’est la plus jeune du trio : Camille. Ex-grosse qui a perdu 40 kilos grâce à un anneau gastrique, elle rattrape son retard en se tapant tout ce qui bouge. Détail hilarant : elle fait de la gestion de patrimoine et jure comme une charretière tout en s’étonnant de la surprise de ses interlocuteurs quand elle énonce sa profession entre deux « putains ».

Enfin, il y a un troisième homme qui glisse sa tête entre les pages du Premier jour du reste de ma vie, discrètement mais bien présent, que je connaissais longtemps avant de lire ce roman : Jean-Jacques Goldman. Oui oui oui, Jean-Jacques Goldman et ses merveilleuses chansons, dont Marie (et Virginie?) connaît les paroles par coeur et qu’elle partage avec le lecteur aux moments adaptés et ça, c’est la petite cerise sur la crêpe flambée.

À lire donc, surtout en ce moment, on a tous besoin de soleil !Screen Shot 2014-11-26 at 11.22.33

Ma note : 5 sur 6 (coup de coeur)

Ma note : 5 sur 6 (coup de coeur)

Le premier jour du reste de ma vie : l’auteur

Virginie Grimaldi

Virginie Grimaldi a un blog qui marche très bien et que vous connaissez peut-être : Femme Sweet Femme. Elle écrit beaucoup et elle a notamment été lauréate du prix E-crire Auféminin 2014, parrainé par Tatiana de Rosnay.

Le premier jour du reste de ma vie et son premier roman.

 

 

 

Titre original : Le premier jour du reste de ma vie
Auteur : Virginie Grimaldi
Genre : chick-lit
Première date de parution : 21 janvier 2015
Langue d’origine : français
Pays d’origine : France
Éditeur en France : City Éditions
Prix papier :16,50€
Prix numérique: 13,99€
Nb de pages : 283 pages

 

Publicités

11 réflexions sur “Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

  1. Pingback: Interview de Virginie Grimaldi : « Je n’aime pas trop être isolée quand j’écris, j’ai besoin que ça vive autour de moi.  | «Fan de chick lit

  2. J’adore la lecture et ce livre je l’ai dévoré, il m’à fait rire, pleurer et surtout rêver ! Merci pour ces bons moments offerts. Merci de me faire espérer que tout peut changer et que l’amour, c’est si bon de le partager.

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie | Fan de chick lit

Vous en pensez quoi ? Dites-moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s