Ma life de princesse

10 ans de Saint-Valentin, épisode #2 : erreur de jeunesse

Rappelez-vous c’était en 2005, l’année où en public vous prétendiez être fan de Coldplay, alors qu’en réalité vous inventiez des chorés sur Amel Bent.

Je vous rappelle que vous aviez passé la Saint-Valentin précédente seule au Mac Do de la Porte de Bagnolet (cf. épisode #1)  à vous faire draguer par des mecs en jogging – que nous appellerons mec en jogging 1 et mec en jogging 2, car leur rôle dans cette intrigue se limitera à cette brève apparition.

Depuis 3 mois vous sortiez avec ce type – que nous appellerons Geoffrey, pour respecter l’anonymat de ce pauvre Thomas R.

Un autre type (concentrez-vous, ça devient compliqué) qui avait des pellicules et les mains moites – que nous appellerons Robert, parce que c’est un nom rigolo – vous avait proposé un ciné et vous aviez refusé (Ça restera l’unique fois dans votre vie où vous aurez pris la bonne décision concernant un mec, puisque Robert croupit actuellement en prison, les mains plus moites que jamais).

En parallèle, un beau gosse – que nous appellerons Nicolas G., pour la simple et bonne raison qu’il s’appelle Nicolas G. -vous draguouillait ouvertement. Depuis que vous étiez maquée vous étiez subitement devenue irrésistible, mais c’est avec fougue que vous résistiez encore et toujours à l’envahisseur : vous étiez promise à un autre (Geoffrey alias Thomas R., essayez de suivre, sérieux, je vais pas tout vous expliquer quinze fois).

C’était votre âge d’or, vous auriez dû profiter de cette cour d’admirateurs pour multi-valentiner comme une folle, mais à l’époque votre naïveté confinait à la stupidité.

Avec la maturité, le sens de l’organisation , le charme fou et le sourire époustouflant qui vous caractérisent aujourd’hui, vous adopteriez la stratégie adéquate, à savoir :

17h00 : RDV avec Robert (endroit public pour éviter viol et assassinat)

18h42 : pécho Robert (Robert est long à la détente)

18h57 : prétexter une gastro foudroyante et partir en courant.

19h15 : RDV avec Nicolas G. (dans un endroit pas trop public pour éviter de tomber sur Robert qui erre très probablement dans les parages armé d’une hache)

19h16 : Pécho Nicolas G. (Nicolas G., contrairement à Robert, est très rapide à la détente)

19h19  : Arrivée chez Nicolas G. (Vous noterez au passage le sens de l’organisation de Nicolas G. qui vous a donné RDV en bas de chez lui).

19h20 – 20h05

Logo

20h36 : arriver 36 minutes en retard au RDV que vous aviez donné à Geoffrey.

20h35 – 20h47 : vous hurler dessus avec Geoffrey parce que vous êtes toujours en retard et qu’il en a marre que vous le preniez pour un con.

20h49 : arriver au restau avec 49 minutes de retard  et découvrir que votre table a été attribuée à un autre couple (avec votre bol habituel, l’autre couple sera Nicolas G. et sa copine – que nous appellerons Grosse Pouf, parce que c’est une grosse pouf – vous prouvant pour la deuxième fois de la soirée un sens de l’organisation largement supérieur au vôtre).

21h : vous faire larguer par Geoffrey comme une crotte et en public.

Bien entendu vous étiez jeune et immature et en petite joueuse vous vous êtes contentée de la dernière étape : vous faire larguer par Geoffrey comme une crotte et en public au restaurant que VOUS aviez réservé sous le prétexte que vous étiez en retard. Des années plus tard Geoffrey admettra qu’il a sauté sur le premier prétexte venu pour se débarrasser de vous et avec la maturité, le sens de l’organisation, le charme fou et le sourire époustouflant qui vous caractérisent aujourd’hui, même des années après, vous n’admettrez pas avoir passé la nuit à chialer comme un veau en écoutant Goodbye my lover de James Blunt.

Ceci dit, 2005 fut tout de même un peu moins pire que 2004, et ce, malgré les blagues désopilantes de mec en jogging 1 et mec en jogging 2 qui avaient entrepris de vous remonter le moral après votre cinquième boîte de Chicken McNuggets.

Sur le même sujet :

10 ans de Saint-Valentin : the bilan – Intro

10 ans de Saint-Valentin, épisode #1 : Coup de foudre Porte de Bagnolet.

10 ans de Saint Valentin, épisode #3 : Le presque sans faute

10 ans de Saint-Valentin épisode #4 : Valentine’s Day, le film

10 ans de Saint-Valentin épisode #5 et #6: l’âge de raison (et des nouvelles technologies)

10 ans de Saint-Valentin épisode #7 et #8: Le temps de l’indifférence

10 ans de Saint-Valentin épisode #9 : Rien. Nothing. Nada. Nichts. Niente

10 ans de Saint-Valentin, The CONCLUSION: les règles de base de la Saint-Valentin réussie

 Ça vous a fait rire ? Essayez donc mon livre :Banniere St Valentin

Publicités

19 réflexions sur “10 ans de Saint-Valentin, épisode #2 : erreur de jeunesse

  1. Pingback: 10 ans de Saint-Valentin : the bilan | Fan de chick-lit

Vous en pensez quoi ? Dites-moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s