Ma life de princesse

Minute culture sur Internet : définition de la strong attitude

Strong Attitude

Bienvenue à la minute culture sur Internet.

Question du jour : mais qu’est-ce que c’est donc alors que la strong attitude ?

La Strong Attitude (SA), comme son nom l’indique, consiste à rester strong* en toute circonstance.

La Strong Attitude (SA), comme son nom ne l’indique pas, n’est pas le contraire ni le synonyme de la string attitude.

Comme il n’y a rien de mieux que l’étude d’un cas pratique pour assimiler rapidement une théorie (comme l’illustre par ailleurs admirablement l’exemple d’Isaac Newton qui, alors qu’il était tranquillement dans sa baignoire, s’est pris une pomme en pleine poire, a crié « Euréka » et a découvert la tarte tatin), c’est à la lumière des 3 cas ci-dessous que vous pourrez le mieux saisir l’essence de ce qui constitue la Strong Attitude.

1er exemple : La strong attitude dans un cadre professionnel 

Situation donnée :

Votre réveil sonne il est 8h56, vous avez déjà appuyé 12 fois sur le bouton « snooze », vous avez une réunion à la Défense dans 4 minutes et vous êtes dans votre lit dans le 18e arrondissement.

Attitude non strong :

Vous constatez (à juste titre, soit dit en passant) que vous n’êtes pas un avion de chasse et que par conséquent, c’est mort. Vous faites snooze une treizième fois, vous vous rendormez après avoir envoyé un texto à votre boss comme quoi vous avez quarante de fièvre et une forme mutante non identifiée du choléra.

Résultat :

Vous loupez la réunion de l’année, tout le monde vous met en quarantaine (à cause du choléra, pas de la réunion) et votre carrière s’en trouve gravement compromise.

Attitude strong :

Vous vous levez, vous habillez, prenez le métro,  affrontez l’affluence, les pervers, la RATP, les grévistes, la pollution et vous arrivez à votre réunion à 10h38, juste à temps pour y terminer les croissants laissés par vos collègues.

Résultat :

Vous loupez la réunion de l’année, votre carrière s’en trouve gravement compromise, MAIS vous avez mangé quatre croissants gratos.

2e exemple : la strong attitude dans le cadre des bonnes résolutions de début d’année

Situation donnée :

Comme tous les ans au 1er janvier, bourrée d’enthousiasme, de petits fours et de bonnes résolutions, vous avez payé la modique somme de 990€ un abonnement au Club Med Gym, car cette année c’est décidé, vous aurez un esprit sain dans un corps sain.

Alors que vous vous apprêtez à partir vêtue de votre nouvelle tenue Adidas dernier cri (119€ sur vente-privée.com) achetée pour l’occasion, votre téléphone sonne. C’est votre copine Clara qui veut aller boire des coups pour vous raconter la soirée chez Alex qui était totalement ouf et même que c’est trop dommage que vous ne soyez pas passée, en plus c’est l’happy hour, est-ce que vous pouvez svp ramener immédiatement votre tronche à Bastille ?

Attitude non-strong:

Vous dites : ”Mais bien sûr Clara que je vais ramener immédiatement ma tronche à Bastille. Ça tombe bien, j’étais justement libre ce soir, laisse-moi juste le temps d’enlever mon jogging et n’oublie pas de me commander cinq mojitos  d’avance et un seau de cacahouètes pour rentabiliser l’happy hour ».

Résultat : Vous n’allez pas au sport, vous finissez avec un esprit malsain, dans un corps gras.

Attitude strong :

Vous dites : ”Clara, malgré l’amitié qui nous lie depuis de nombreuses années et bien que rien ne me fasse plus envie à cet instant précis que de  ramener ma tronche à Bastille afin d’entendre le débrief de la soirée d’Alex autour de cinq mojitos et d’un seau de cacahouètes, je vais devoir décliner ton invitation afin d’aller à mon cours de Break-Zumba avec Steve au Club Med Gym »

Résultat :

Vous allez à la break-zumba avec Steve, vous finissez avec un esprit chiant sain dans un corps sain.

3e exemple : la strong attitude dans le cadre des choses qu’on finit toujours par regretter par la suite

Situation donnée :

Il est 23h34 vous êtes dans un bar, Lady Gaga chante Bad Romance à plein décibel, vous avez dans la main droite une bière tiède et dans la main gauche, la main d’un parfait inconnu à l’accent brésilien (ou Bordelais, difficile de savoir avec ce bruit) quand soudain, Get Lucky des Daft Punk remplace Lady Gaga et Clara arrive en hurlant « Vieeeens, ramène ta tronche, on va faire une choré de ouf sur le bar ».

Notez que la résolution de ce cas complexe nécessite la construction d’un arbre des possibilités :

1er cas : vous êtes Britney Spears. Vous faites ce que vous voulez, vous savez danser (et c’est pas tous les jours que vous n’êtes pas en cure de désintox, profitez-en).

2e cas (en général le plus fréquent) : vous n’êtes pas Britney Spears

Attitude non-strong (voire complètement stupide):

Vous répondez : ”Graaaave, trop bonne idée, je vais en profiter pour tester les nouveaux moves de break-zumba que Steve m’a appris  lundi dernier » .

Résultat :  vous perdez à tout jamais votre réputation, l’équilibre, votre téléphone portable, le Bordelais/Brésilien et l’estime de Steve qui verra la vidéo sur youtube et que ça ne fera pas du tout rigoler, parce qu’on ne rigole pas avec la break-zumba.

(Ne vous leurrez pas, si vous n’êtes pas Britney Spears, vous ressemblerez à ça :

Gif dance Big Lebowsky)

Attitude strong:

Vous répondez : ”Clara, malgré l’amitié qui nous lie depuis de nombreuses années et bien que rien ne me fasse plus envie à cet instant précis que de  ramener ma tronche pour faire une choré de ouf sur le bar, je vais devoir décliner ta proposition et me permettrais au passage de te recommander d’en faire autant compte tenu du fait que :

1) ton débardeur est actuellement au niveau de ton nombril

2) il te manque une chaussure ».

Résultat :

Vous n’avez plus de pote, mais vous gardez intacts votre réputation, l’équilibre, votre téléphone portable, le Bordelais/Brésilien et l’estime de Steve.

Vous l’aurez remarqué : le résultat de la SA est TOUJOURS supérieur à celui de la non-SA. Par conséquent, désormais et à partir de dorénavant, toutes ensembles, soyons strong.

De rien.

*NDT : Cher boulet en anglais, « strong » signifie « fort » (du latin « strongus » qui signifie milk-shake). Dans ton cas la première étape de l’apprentissage de la Strong Attitude va consister à aller t’acheter une méthode Assimil et à apprendre l’anglais, car comme tout ce qui en vaut la peine (Starbuck, Mac Do, Gandhi etc.), la Strong Attitude nous vient des États-Unis.

Publicités

6 réflexions sur “Minute culture sur Internet : définition de la strong attitude

  1. You’re hilarious 🙂

    I would definitely rush to get to work on time, but I would not succeed at the other two. Happy Hour? Screw SA, I want a good deal! Dancing on the bar? Screw SA, I don’t ever think I’ve said no to that. Oh well, I guess 1 out of 3 ain’t bad!

    J'aime

  2. Pingback: 10 ans de Saint-Valentin : the bilan | Chick-Lit et autres Love Stories

Vous en pensez quoi ? Dites-moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s